Aquaphobie : comment s’habituer à l’eau profonde ?

Aquaphobie : comment s’habituer à l’eau profonde ?

,

Bienvenue sur Aquaphobie heureuse (Ah) ! Si tu es nouvelle ici, tu voudras sans doute lire mon GUIDE GRATUIT « Les 5 essentielles pour être heureux dans l'eau » qui répond aux problèmes courants quand on commence à apprendre à nager : Clique ici pour télécharger le guide gratuitement !

Qu’est-ce que tu redoutes le plus à faire en matière d’ aquaphobie ? Aller dans le grand bain peut-être ?

S’il devait y avoir un top 10 des actions les plus compliquées à réaliser dans l’eau ce serait probablement d’aller dans le grand bassin !

À priori, s’aventurer dans les profondeurs de la piscine ou du grand bleu (surtout si la mer est sombre), relève pour certain(e)s d’entre nous de l’imaginaire ou même de l’impossible.

Aquaphobie dans le grand bain

D’ailleurs, qu’est ce qui fait si peur au fond (le beau jeu de mot!!!) ?

Pourquoi s’imagine t-on autant de choses mortifères (je ne remontrai jamais à la surface, je n’aurai pas assez d’air pour remonter, etc…) ?

Comment apprivoiser sa crainte de descendre à l’échelle de la piscine et vaincre son aquaphobie ?

Ainsi, la profondeur réveille chez nous l’insécurité, l’impuissance, l’inconnue, la noyade ou encore des souvenirs cinématographiques comme « Les dents de la mer ».

Par ailleurs, c’est un peu le saut dans le vide pour certains, un grand bon dans l’espace sombre, froid et silencieux pour d’autres.

Est-ce ton cas ?

Souvent, ce n’est pas la peur de nager ou de descendre au fond du bassin qui te paralyse, mais plutôt la trouille de ne pas pouvoir remonter à la surface, n’est-ce pas ?

La profondeur est pourtant nécessaire à expérimenter si tu veux faire des progrès dans l’eau et vaincre ton aquaphobie.

Plus tu vas jouer sous l’eau lors des cours natation adulte, plus tu vas accroître ton aisance aquatique et ta stabilité émotionnelle.

Néanmoins, il y a une grande différence entre la piscine de ton quartier et la mer. Cet abîme est dû au contexte naturel et imprévisible des océans.

aquaphobie

aquaphobie

 

Aquaphobie en mer

Aussi, j’ai connu des grands nageurs collectionnant des médailles, nageant plusieurs heures par jour pendant des années, et avoir peur en mer. Ils étaient terrifiés à l’idée de regarder sous l’eau !

Personnellement, j’ai manqué de me noyer en mer à deux reprises et pourtant j’étais un bon nageur (Les détails ici).

En bref, l’appréhension des fonds marins est partagée par beaucoup de monde et elle n’est pas corrélée à un bon niveau en natation.

Enfin, je te livre ci-dessous mes 4 conseils pour vaincre cette aquaphobie :

  • Petit bassin = grand bassin
  • Se sentir flotter
  • Toucher le sol
  • Un moment pour méditer
De ce fait en les appliquant, ta peur de l’eau profonde sera un lointain souvenir.

 

Conseil n°1 : petit bassin = grand bassin

Tout d’abord, tu dois prendre conscience que ce que tu as appris dans le petit bain sera très utile dans le grand bain en matière d’ aquaphobie. Les mouvements et les leviers de propulsion pour se déplacer sont les mêmes.

De ce fait, se laisser flotter sur le dos, se déplacer qu’avec les jambes, faire le plongeon canard sont autant d’exercices que tu pourras reproduire dans le grand bassin.

Néanmoins, je vais être honnête avec toi, sur le plan émotionnel ce sera différent où tu n’as pas pied.

Le grand volume d’eau est impressionnant la 1ère fois. La confiance en soi est impactée.

Au contraire, savoir que tu as pied, que tu peux te redresser et repartir en nageant, tu te sens en sécurité. Bien évidemment, tu n’auras pas le même sentiment en grande profondeur car il te demandera d’être à l’aise à la verticale et d’utiliser tes appuis (tes mains) pour tenir la position.

Enfin, je te conseille de te mettre sur le dos quand tu fatigues ou dans des moments de stress.

 

Conseil n°2 : savoir flotter pour vaincre l’aquaphobie

Se laisser flotter dans le grand bain est primordial pour se sentir en sécurité et vaincre ton aquaphobie.

Pour cela, tu tiens le bord avec tes deux mains, inspire au maximum avant de fermer la bouche, tu t’allonges avec la tête dans l’eau et tu relâches tes muscles (toujours en tenant avec les deux mains le mur).

aquaphobie

 

Si tu es assez à l’aise avec cet exercice, lâche une main du bord en regardant le fond du bassin.

Tu t’habitues progressivement à la profondeur.

Ainsi, ton relâchement t’apaise, ton rythme cardiaque se calme et tu es maintenant dans l’instant présent. Ton cerveau engramme de nouvelles perceptions.

Maintenant que tu es à l’aise, tu peux lâcher les deux mains et laisser tomber les deux bras. N’oublie pas, sentir que tu flottes est ton objectif principal pour l’instant.

aquaphobie

Si tes jambes glissent sous la surface de l’eau ce n’est pas grave.

Même si tu te retrouves quasiment à la verticale (avec la tête dans l’eau et la nuque bien relâchée)…encore une fois l’objectif est la détente du corps.

 

Conseil n°3 : toucher le sol dans le grand bain

Descendre à l’échelle dans le grand bain pour toucher le sol.

Par exemple, tu descends tranquillement (en bloquant au préalable ta respiration) jusqu’où tu peux la première fois. Ainsi, tu remontes tranquillement, relâchée, toujours en tenant l’échelle.

Je t’invite maintenant à descendre en soufflant dans l’eau. Vas un peu plus profond que les premières fois et touche avec tes pieds le fond du bassin.

aquaphobie

En expérimentant cet exercice, tu réaliseras que tu peux te servir du sol pour remonter.

Tu peux très facilement remonter à la surface en poussant avec tes deux pieds pour remonter plus vite ou te laisser remonter tranquillement comme une bulle d’air.

aquaphobie

Cette astuce renforcera davantage ton sentiment de sécurité et de confiance en soi pour vaincre ton aquaphobie !

 

Conseil n°4 : prendre un moment pour méditer

Je te propose de revivre ce que tu viens d’expérimenter à la piscine pour vaincre ton aquaphobie…chez toi.

Tu choisis un endroit dans lequel tu te sens bien (chambre, salon, terrasse, chez ta belle-mère…), un endroit calme et reposant.

Assis confortablement les yeux fermés, tu vas inspirer et expirer trois fois.

Ainsi, tu vas visualiser les mouvements de ce matin en y intégrant des sons, des images, des couleurs, des visages.

aquaphobie

 

Tes émotions sont peut-être fortes en faisant cette visualisation mais il est utile de les revivre afin de les intégrer durablement dans ton esprit.

Ensuite, écris tout ce qui te vient, ce qui te semble important à tes yeux sur un carnet personnel.

Ces notes te permettront dans quelques mois de matérialiser tes progrès, d’avoir un fil conducteur dans ta transformation personnelle.

Partager ton histoire en matière d’ aquaphobie avec les gens que tu aimes te fera du bien, tu peux me croire.

Enfin, avant chaque séance de natation, je te propose de relire au calme toutes ces précieuses informations. Il est important d’être le plus honnête avec toi même, cela te fera grandir.

Un Bonus audio en matière d’ aquaphobie si tu as peur d’aller dans le grand bain

En bonus, je t’offre ci-dessous mon podcast (enregistrement audio) « Peur d’aller dans le grand bain », je t’invite à l’écouter et découvrir encore plus d’informations.

À ce Propos :

Cet article t'a plu ? Si tu souhaites aller plus loin, télécharge vite mon GUIDE GRATUIT « Les 5 essentielles pour être heureux dans l'eau », même si tu n'as jamais appris à nager !: Clique ici pour le télécharger tout de suite !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu