5 raisons de vaincre l’aquaphobie : ta peur de l’eau

5 raisons de vaincre l’aquaphobie : ta peur de l’eau

Bienvenue sur Aquaphobie heureuse (Ah) ! Si tu es nouvelle ici, tu voudras sans doute lire mon GUIDE GRATUIT « Les 5 essentielles pour être heureux dans l'eau » qui répond aux problèmes courants quand on commence à apprendre à nager : Clique ici pour télécharger le guide gratuitement !

Je t’écris aujourd’hui depuis la bibliothèque bruyante de ma ville. Il y a beaucoup d’étudiant préparant le bac. De ce fait, j’ai du mal à me concentrer sur mon ordinateur, mais ce que j’ai à te dire est plus important que le brouhaha ambiant. Donc, je reste focus sur le message à délivrer.

Comme tu le sais, mes points de vue partagés sur ce blog sont issus de mon expérience personnelle et professionnelle. Je n’invente rien et je te partage tout pour vaincre l’aquaphobie ! De plus, en écrivant ces lignes, je mesure ma responsabilité d’éducateur sportif et de « leader » (en toute modestie) sur la thématique qu’est la confiance dans l’eau.

Si tu as déjà lu certains articles, tu sais que je suis admiratif de mes élèves. Parce qu’il en faut de l’humilité, du courage et de la persévérance pour vaincre l’aquaphobie.

 

Besoins et soins

Lorsque je leur demande leurs motivations, en gros ce qui les a poussé à mettre un terme à leur peur dans l’eau et vaincre l’aquaphobie, la réponse est surprenante. C’est à dire qu’ils n’en connaissent souvent pas les raisons profondes. Le seul élément de réponse que j’ai c’est : « j’aimerais savoir nager ».

De plus, les personnes qui me contacte souhaitent absolument apprendre le crawl ou la brasse. Elles se trompent dans leurs besoins. Par expérience, la pression sociale (famille, ami(e)s, collègues…) les détourne des vraies solutions.

 

Pourquoi ?

Quand j’ai manqué de me noyer dans les vagues brésiliennes il y a quelques années, je suis resté prostré quelques semaines chez moi, ne voulant plus entendre parler de l’océan. J’avais honte, j’étais blessé et désemparé car j’avais un bon niveau en natation. Celui-ci n’a pas suffi à me préserver de ce contretemps. L’impact psychologique et émotionnel de mon accident a été écrasant. D’ailleurs, j’ai parlé à très peu de personnes de mon problème avec l’aquaphobie.

 

Identifier les raisons pour vaincre l’aquaphobie

Une de mes connaissances (maître-nageur pratiquant le surf) me proposait son aide afin de retrouver les joies de l’eau salée. Son geste m’a touché et réconforté. Néanmoins, pour soigner au plus vite mon appréhension des vagues, il me conseillait de nager le crawl sportif dans les vagues (crawl tête hors de l’eau, passer sous les vagues…).

Dans ces conditions, je savais que ce qu’il me proposait ne correspondait pas à mes besoins pour vaincre l’aquaphobie. Je savais en mon for intérieur que la décontraction et les sensations, comme se laisser porter par les vagues et accueillir l’instant présent, répondaient parfaitement à mes attentes du moment. C’est pourquoi, il est important de connaître ses besoins et d’identifier les raisons qui nous poussent à dépasser nos angoisses et d’être heureux et en sécurité dans l’eau.

À ce propos, connais-tu ta raison d’être (enfin) autonome dans l’eau, de pouvoir prendre du plaisir à souffler sous l’eau ou te laisser flotter sur le dos dans la mer ? (Dis-le moi en commentaire en fin d’article).

Enfin, si tu as les réponses avant de commencer l’apprentissage de la natation, alors tu as un avantage certain sur les autres (tu connais ton pourquoi), et tes progrès seront plus rapides. Quand on a un fort « Pourquoi », notre détermination est en acier trempé, elle fera exploser nos blocages pour vaincre l’aquaphobie.

Néanmoins, il n’est pas toujours aisé de trouver un sens à son apprentissage aquatique, à son pourquoi. Pour cette raison, je te partage ci-dessous 5 raisons de vaincre ta peur de l’eau, elles t’aideront peut-être à avancer vers l’autonomie :

1/ Sortir de sa zone de confort

2/ Introspection

3/ Discipline et résultats

4/ Bienfaits et liberté

5/ Singularité

 

1/ Sortir de sa zone de confort pour vaincre l’aquaphobie

Même si ce que tu as vécu dans l’eau te paraît injuste et traumatisant, ne reste pas dans cette énergie négative pour réussir à vaincre l’aquaphobie. On a tendance à rester dans l’immobilisme et la procrastination dans ces moments-là.  Je le sais car je l’ai vécu. Effectivement, il est plus facile de se convaincre que c’est de la faute des autres, de l’environnement ou des circonstances, que de trouver une solution : c’est la zone de confort. Paradoxalement, c’est un état dans lequel on peut rester des années même si l’on n’est pas heureux (ex. : travail, couple, relation avec les parents).

 

vaincre l’aquaphobie

Comme le décrit le schéma ci-contre, tu traverseras plusieurs étapes pour atteindre des résultats positifs afin de vaincre l’aquaphobie.

Exemple :

Zone de confort 
Si tu es à l’aise où tu as pied, tu ne dépasseras jamais ce périmètre aquatique car tu t’y sens bien, tu ne ressens pas le besoin d’aller plus loin.

Zone d’inconfort 

Tu as le désir ardent d’évoluer dans le grand bassin comme ton amie, mais tu as très peur car tu n’y es jamais allée. Alors, ton apprentissage sera pour toi perturbant et inconfortable sur le plan émotionnel et physique, c’est le prix à payer pour vaincre l’aquaphobie !

Zone de plein potentiel (ou zone de génie)

Tu es de plus en plus à l’aise dans la grande profondeur et tu te surprends à réaliser des figures, jusque-là impossible pour toi.

Zone de liberté 

Tu accomplis des mouvements sans réfléchir, de façon naturelle. Tu as le contrôle sur toutes tes actions à la surface et sous l’eau.

 

2/ Introspection

Apprendre, c’est suivre le chemin qui mène à soi. En d’autres termes, découvrir une activité afin de la maîtriser, c’est travailler sur soi, se découvrir et se transformer. L’essence même de la nature humaine est de croître, d’évoluer et de s’améliorer. Devenir la meilleure version de soi-même au travers d’une activité sportive comme la natation, est non seulement une option mais aussi une réalité observable chez beaucoup de personnes que j’ai accompagné qui souhaitait vaincre l’aquaphobie.

Par ailleurs, s’il y a une chose que je remarque souvent chez mes apprenants, c’est la confiance en soi, l’assurance. Une dame me racontait la joie immense qu’elle avait de partager ses petites victoires avec ses filles et sa récente confiance en elle au bureau.

C’est ça aussi la vie ! La belle vie !!!

 

vaincre l’aquaphobie

Comme tu peux le voir en image, partant d’un traumatisme et à condition d’être dans l’action, les bénéfices sont nombreux. C’est comme une onde de choc sur la surface de l’eau, celle-ci produit un tsunami constructif en bout de course !

3/ Disciplines et résultats pour vaincre l’aquaphobie

Désirer des résultats et les avoir n’est pas la même chose. Par exemple, tout le monde veut gagner beaucoup d’argent, mais très peu sont capables de sacrifier une grande partie de leur temps pour y arriver !

Vaincre son aquaphobie c’est un peu la même chose. Cela te demandera du temps et de la continuité. Mais je ne parle pas de techniques de nage, mais plutôt de maîtrise de ses émotions. Tu devras les accueillir afin de les comprendre et les contrôler. Je dis souvent qu’il ne suffit pas d’apprendre des techniques en natation pour éliminer sa peur, sinon ça se saurait.

D’ailleurs, certaines personnes que j’accompagne avaient déjà pris des cours avant moi. Elles m’expriment leur déception en relatant leur précédentes séances (principalement axé sur la brasse !!!).

C’est comme si je t’apprenais à conduire pendant trois mois sur une route sans aucune voiture. Tu sauras passer les vitesses, effectuer une marche arrière, mais tu n’auras aucune idée de la circulation réelle. Ainsi tu te rappelles probablement la première fois que tu as roulé seule et que tu n’avais pas la même assurance et la même fluidité qu’aujourd’hui !

Aussi, je n’ai pas honte de dire qu’il faut instaurer une relation forte avec l’élève. C’est-à-dire que nos échanges doivent être sincères et humains pour vaincre l’aquaphobie. Si tu as peur de réaliser certains exercices tu dois le dire à ton prof, et c’est à lui de s’adapter à toi. En revanche, tu dois être régulier chaque semaine et avoir de la détermination. Parfois, j’ai eu des gens qui annulaient le cours car il faisait froid. Tu me trouveras peut-être sévère mais en adoptant cette attitude on n’aura rien en retour, si ce n’est de la frustration et de la déception.

La patience paie.

 

vaincre l’aquaphobie

Enfin, cette témérité te servira sur tous les plans de la vie :

  • travail
  • concours
  • entretien d’embauche
  • persuasion
  • relations
  • séduction (au sens large)
  • conflits divers
  • entrepreneuriat
  • maladies

4/ Bienfaits et liberté

Tu connais sûrement les bienfaits de l’eau sur le corps, mais j’aimerais aller encore plus loin dans son effet salvateur. L’être humain est lié à l’eau depuis la nuit des temps. Sans elle, la vie serait impossible sur terre.

Pour un aquaphobe, les signes de progrès et de transformation dans l’eau sont souvent symbolisés par un relâchement musculaire. La nuque se détend et des sensations nouvelles se manifestent. Effectivement, le lâcher prise est indispensable à ta progression car il t’offre de bonnes perceptions, il développe davantage tes sens comme la proprioception (appelée le sixième sens).

L’activité aquatique est l’une des façons de tirer profit des pouvoirs thérapeutiques de l’eau, puisque ce sport/loisir est connu comme étant le plus complet qui soit. En effet, lorsque tu nages, ta circulation sanguine est réactivée, tes muscles sont sollicités, et ainsi tu améliores ton circuit cardiovasculaire. De plus, le corps est plus léger dans l’eau, ce qui permet d’atténuer de multiples douleurs dorsales. Les médecins conseillent la natation pour des douleurs lombaires et cervicales.

Des thérapies par l’eau existent aujourd’hui pour vaincre l’aquaphobie. C’est le cas par exemple des centres de thalasso et des stations thermales. Les sportifs de hauts niveaux blessés en sont des habitués. Au contact de l’eau, notre corps change presque instantanément. Elle a le pouvoir de nous changer, de nous détendre. Aussi, des études ont montré le lien entre l’élément aquatique et le liquide amniotique du ventre de la mère.

Dans les années 80, des thérapies de groupe dont l’objectif est de revivre la naissance afin de réparer des blessures de l’enfance, se sont développées un peu partout en France. Les sessions se réalisaient dans une eau à 32°. À ce propos, si tu te laisses flotter en boule, les yeux fermés à la surface de l’eau, tu feras peut-être l’expérience régressive de l’enfant dans le ventre de sa mère. Certains de mes élèves l’ont vécu sous mes yeux.

 

vaincre l’aquaphobie

La légèreté et la liberté de mouvements ressenties à cet instant s’impriment dans notre chair et notre subconscient. Cette expérience enclenche une reprogrammation neuronale et sensorielle (l’eau n’est plus un danger), et la diffusion dans le sang de l’adrénaline (l’hormone du stress), fait place à celle de la dopamine (l’hormone de la joie).  Ainsi, à chaque expérience de bien-être, ce nouveau circuit positif se déclenche en pilote automatique, et s’améliore avec le temps pour vaincre l’aquaphobie.

Cet apprentissage te propulse vers un champ de possibilités incroyables. Tout au long du chemin, l’eau te transporte et te fait du bien. Elle te réconcilie avec l’enfant intérieur blessé.Tu accèdes à un univers silencieux, calme et apaisant. Tu ES tout simplement.

À ton tour de renaître.

5/ Singularité

 Enfin, si tu as vaincu ta répulsion de l’eau à l’heure où tu me lis, tu es une personne à part. Oui, j’ai souvent remarqué des différences entre les personnes qui ont traversés des épreuves difficiles pour vaincre l’aquaphobie et celles qui ne savent pas ce que c’est.

Malheureusement chez certaines personnes, l’échec et les problèmes récurrents affaiblissent et parfois compromettent toute volonté de se relever. Il n’est pas question ici de juger ces dernières, mais seulement de mettre en relief une attitude et une disposition psychologique particulière chez ceux qui connaissent la victoire sur soi.

Aujourd’hui, ton courage et ta détermination t’ont grandi. Félicitation ! Tu n’es pas une nouvelle personne, non, tu t’es seulement connecté à tes ressources profondes (possibilités d’action, moyens intellectuels et physiques), jusque-là insoupçonnées. Maintenant, ton mental est plus fort et plus flexible. Ta relation à la difficulté est sereine car elle est axée sur la solution et non le problème. Pour toi, l’obstacle est une opportunité pour apprendre et vaincre l’aquaphobie.

En définitive, ta différence fera de toi un être bienveillant, empathique et inspirant pour les autres. On te posera des questions, ton entourage te demandera des conseils. Tu seras animé par la volonté d’aider et d’accompagner autrui sur un chemin que tu connais bien, celui de la transformation personnelle.

 

“Crois en toi-même et un jour viendra où les autres n’auront pas le choix de croire à tes côtés”

Cynthia Kersey

À ce Propos :

Cet article t'a plu ? Si tu souhaites aller plus loin, télécharge vite mon GUIDE GRATUIT « Les 5 essentielles pour être heureux dans l'eau », même si tu n'as jamais appris à nager !: Clique ici pour le télécharger tout de suite !

Cet article a 3 commentaires

  1. Bonjour Mr, tt d’abord je vous remercie pour ces précieux conseils. J’ai très peur de m’etouffer dans l’eau , je me mets seulement debout dans une piscine, c tout ce que je peux faire, mon coach m’apprend à faire des exercices de respiration mais j’avale l’eau de travers et je panique de suite, impossible de s’allonger sur le ventre ou sur le dos. Mon grand pbm est là Panique quand l’eau passe de travers.

    1. Coucou Faiza,
      merci pour ton commentaire.
      Est-ce que ton coach est avec toi dans l’eau?
      La 1ère étape est effectivement de mettre la tête dans l’eau (en soufflant ou/et en bloquant la respiration). Sans cette 1ère étape, on ne peut pas s’allonger sur l’eau. Ton appréhension dans l’eau est émotionnelle.
      Enfin, je t’invite à continuer ton apprentissage en vidant au maximum l’air de tes poumons, ce qui aura pour effet un relâchement musculaire. Reproduit cet exercice les yeux fermés, afin de ressentir.
      A bientôt.
      Thierry

Laisser un commentaire

Fermer le menu